Les visiteurs arrivant au Japon peuvent avoir un premier aperçu de la culture traditionnelle au sanctuaire Haneda-jinja qui se trouve tout à côté de l’aéroport.

Le sanctuaire Haneda-jinja date de 800 ans, et a été construit à l’ère Kamakura. Pendant l’ère d’Edo (1603-1868), les shoguns Tokugawa qui résidaient dans le centre de Tokyo avaient l’habitude de faire des pèlerinages au sanctuaire. Aujourd’hui, ce sont plutôt les employés des compagnies aériennes et ceux qui cherchent à s’assurer un voyage en toute sécurité qui s’y rendent. Les plaques de prière suspendues à côté de l’entrée représentent même un avion qui survole le tori du sanctuaire et les visiteurs peuvent y acheter des porte-chance pour les protéger pendant leur voyage.

À l’arrière du hall principal, une miniature de cinq mètres de haut, Haneda Fuji, rappelle la plus grande montagne du Japon. Construite au début de la période Meiji avec des roches volcaniques du mont Fuji lui-même, elle avait pour objectif de donner aux pèlerins l’occasion d’«escalader» symboliquement la célèbre montagne sans se rendre jusque dans la préfecture de Yamanashi.

Chaque année, le dernier week-end de juillet, le sanctuaire organise un festival haut en couleurs où de nombreux mikoshi, des maquettes de sanctuaires des divinités locales, sont portées par une parade de 3 000 personnes à travers les rues. Dans la foule de 30000 personnes, les mikoshi sont transportés d’une manière spéciale appelée «yokota», de sorte qu’ils semblent naviguer sur un océan démonté.

Comment s’y rendre ?

Le sanctuaire Haneda-jinja est facilement accessible à pied, à 12 minutes de marche de la station Otorii sur la ligne Keikyu, et à seulement trois minutes de l’aéroport de Haneda.

Plus d’information

  • 3-9-12 Hon-Haneda, Ota City, Tokyo