La ligne Tokyu Ikegami dessert 15 gares entre Gotanda et Kamata, dont 10 sont situées dans Ota-ku, un arrondissement diversifié et attrayant, mais souvent moins fréquenté. Voici un aperçu de quelques-uns des meilleurs sites culturels, espaces verts et lieux de loisirs au sud de Tokyo.

L’étang de Senzoku ike (gare de Senzokuike)

Nommé d’après le célèbre prêtre bouddhiste Nichiren, qui s’est arrêté pour se laver les pieds ici sur la route d’Ikegami, ce parc pittoresque offre des activités pour tous les types de visiteurs. Que vous souhaitiez vous rendre sur le grand étang dans l’un des bateaux-cygne à la location, ou préférer une promenade lente le long des sentiers ombragés, vous pouvez apprécier les belles vues, et notamment un beau pont en bois traditionnel. Lorsque vous êtes prêt à faire une pause, il y a beaucoup d’endroits où vous pourrez vous installer pour un pique-nique.

La côte de Sakura-zaka (gare de Ontakesan)

A dix minutes de marche à l’ouest de la gare, vous tombez sur cet endroit connu densément planté de cerisiers depuis l’ère Taisho. Il est devenu largement réputé lorsque le chanteur Masaharu Fukuyama a sorti sa chanson « Sakurazaka » en 2000. Le petit canal d’irrigation de Rokugo passe tranquillement à proximité, et vous n’êtes qu’à quelques pas de la rivière Tama.

Le Musée de la Vie à l’époque Showa (gare de Kugahara)

Ce musée situé à l’intérieur d’un bâtiment en bois utilisé comme résidence familiale jusqu’en 1999 1996 met en scène la vie au Japon à l’époque Showa (1926-1989). Découvrez comment les habitants de Tokyo ont vécu cette période de transition culturelle dramatique. La décoration intérieur rétro d’origine est un must. Bien que les explications soient en japonais, vous pouvez prendre un dépliant en anglais, chinois, coréen ou espagnol à l’entrée.

Le temple Ikegami Honmon-ji (gare de Ikegami)

Ce temple étendu composé de nombreux bâtiments, dont beaucoup ont été reconstruits après 1945, comprend notamment une pagode originale de 29,4 mètres de haut à couper le souffle, construite en 1608 et qui est maintenant considérée comme une propriété culturelle importante. Pour atteindre le temple, qui est situé sur une colline, vous devrez soit monter 96 marches ou prendre l’ascenseur dans le bâtiment Ikegami Kaikan juste à côté du temple.

Café Rengetsu (gare de Ikegami)

Ce café original, en dehors des sentiers battus, se trouve dans un bâtiment en bois joliment rénové, qui abritait un ancien magasin de soba et une auberge traditionnelle. Répartis sur deux étages, il est rempli de meubles rétro et d’antiquités. Ici vous pouvez profiter d’une carte alléchante de thés, cafés, de plats savoureux et de sucreries maison.

Le jardin des pruniers Ikegami Baien (gare de Ikegami)

Cet impressionnant jardin de pruniers a ouvert en 1978. Il compte environ 370 pruniers, dont 150 de fleurs blanches et 220 autres pruniers japonais qui fleurissent rouge. Les visiteurs peuvent également se détendre à l’intérieur du salon de thé situé dans l’ancienne maison et atelier du peintre japonais Nihonga Shinsui Ito. Les visiteurs doivent réserver le salon de thé à l’avance, veuillez appeler le bureau (03-3753-1658) pour plus de détails. Ce bijou vaut le détour tout au long de l’année.

Le sanctuaire de Kamata Hachiman-jinja (gare de Kamata)

On dit que le sanctuaire de Kamata Hachiman-jinja a été construit il y a environ 400 ans. Bien qu’il ait été incendié pendant la guerre, il a été reconstruit en 1954. Le sanctuaire est actuellement en cours de rénovation pour commémorer son 60e anniversaire de reconstruction. Shinkosai, un festival où le dieu enchâssé défilera dans la région. Le festival aura lieu en août 2018.