Accéder au contenu principal
La rue Mihara

La rue Mihara

Dans le passé, une des routes les plus importantes du Japon était le Vieux Tokaido, une route de 515 km qui reliait la ville impériale de Kyoto à la ville du shogun, Edo (aujourd’hui Tokyo). Alors que les voitures et les trains rapides utilisent aujourd’hui une grande partie de cet itinéraire, vous pouvez toujours parcourir à pied une portion de la route historique dans l’arrondissement d’Ota.

La Mihara Shotengai, ou rue commerçante de Mihara, conserve encore l’atmosphère des années passées, avec ses restaurants locaux et ses petites boutiques qui vendent des produits traditionnels. Certains magasins vendent du nori et ses produits dérivés. Ils rappellent ainsi que c’est dans ce quartier que la culture du nori était la plus importante de toute la région de Tokyo. La boutique Kawaryo, en particulier, revendique un long héritage. Son enseigne et sa façade apparaissant dans une gravure sur bois du grand artiste Hiroshige, du mouvement Ukiyo-e de l’époque d’Edo. Vous pouvez voir une copie de ce tableau célèbre sur les volets de la boutique, ainsi que d’autres copies d’oeuvres d’art sur les devantures des autres boutiques de la rue. La boutique Kawaryo vend notamment du furikake à base d’algues, condiment classique pour le riz, et des feuilles de nori parfumées avec des saveurs uniques telles que les feuilles de nori goût teriyaki.

Pour ceux qui recherchent plutôt des sucreries, la boutique Daikokuya est un must. Le magasin vend des bonbons japonais traditionnels comme le monaka, gaufrette fourrée à la pâte de haricots, ou le wagashi, riz pilé façonné en diverses formes selon l’époque. L’été, la boutique propose également la très prisée kakigori, de la glace pilée servie avec un sirop aromatisé.

Plus d’information

Horaires Ouvert tous les jours
Accès

La rue commerçante est à une courte distance à pied de la gare de Heiwajima, sur la ligne principale de Keikyu.